top of page

Lettre d'infos des Volonteux, janvier 2023

Les coopérateurs de la Ferme partagent leurs retours sur 2022 et les espoirs pour 2023. Prenez un petit café ou un chocolat et bonne lecture!

On vient de passer une année marathon. Les projets de 2021 avaient dû être reportés à 2022 : les travaux du Tiers-Lieu et le nouvel espace herboristerie dans l’épicerie, le montage des serres bitunnels dont celles qui accueille la pépinière à l’entrée de la ferme. Tout ça sur un fond difficile avec la météo, sans rien vous apprendre ! En 2021, on a perdu des arbres fruitiers à cause du gel et en 2022, la sécheresse a été une épreuve quotidienne. On est dans une course contre la montre pour affronter tous ces changements sans droit à l’erreur, dans l'investissement financier, humain et écologique. On attend souvent de l’agriculture bio d’être la carte postale, mais, à plus grande échelle, il y a peu d’efforts. Notre principal atout, c’est notre courage!



En arboriculture, il y a eu une belle production de pêches et de pommes, et du stress pour l'irrigation et la lutte contre la maladie des poiriers (l’agrile). On ne gagne pas toutes les batailles, c’est le concept en agriculture bio!

La nouvelle pépinière est un endroit chaleureux, avec de l’espace, un lieu qui bouillonne de vies, et qu’est ce que ça pousse! Les portes s'ouvriront au public à partir du 1er avril, les samedis matin. On pourra y acheter des plants aromatiques, potagers et floraux. A l’emplacement des anciennes pépinières, un projet de jardins partagés est en cours.

Pour le maraîchage, dès le printemps, l’irrigation a été une question compliquée.

Du côté des satisfactions, le fumure a été fait pour moitié avec celui de notre troupeau de moutons. Mis en place depuis 3 ans, les engrais verts permettent de garder un sol riche en nutriments, qui se maintient malgré l’érosion de la pluie et du vent. Le sorgho par exemple, pousse rapidement entre deux cultures, et fait la joie des brebis.

2023 sera une année de transition car nos livraisons à l’épicerie bio de la Carline à Die s’arrêtent. On est contents puisque Olivier et Louisa, qui ont passé 2 ans en maraîchage à la ferme, seront leurs fournisseurs. On se recentrera sur la ferme. Dans l’équipe, Ségolène est devenue tractoriste et fait le “tour de plaine” avec nous. C’est un temps d'observation de l'évolution des cultures.

Pour le marché de Valence, on a une clientèle régulière et ça rassure beaucoup. C’est ce dont on a besoin!

L’année a été bonne pour le fournil de la ferme, marquée par le passage de 3 à 5 fournées par semaine, la création d'un emploi, des investissements importants, de nouveaux partenaires et l’apparition de brioche et autres joyeuseté. La boulange est maintenant en capacité de fournir de nouveaux points de vente et cherche à diversifier ces débouchés.

Florent est paysan-boulanger et est en partenariat avec la GAEC Bel Air de Montmeyran qui effectue une bonne partie des travaux des champs. Cette année, les variétés anciennes que nous cultivons ont résisté au manque d'eau contrairement aux variétés moderne. Elles ont démontré leur capacité de résilience. Nos rendements ont beaucoup moins diminué, ceci sans irrigation et c'est bon signe pour l'avenir. Question nouveauté, on attend l'été prochain, notre première récolte de petit épeautre ! Le vrai progrès pour l’énergie des boulangers (Florent et Lucie) sera le nouveau moulin livré fin d’année par les artisans de “A deux et plus” (fabricant de moulin à meule de pierre) ainsi que la nouvelle meunerie qui accompagnera l'extension du fournil et la modernisation de la partie stockage du grain.


Pour l’épicerie, l’équation, c’est de garder l’équilibre entre les charges et les prix. On garde des prix honnêtes par rapport à la qualité de la production bio maraîchère de la ferme, qui est variée et ultra-fraîche. Nos fournisseurs en produits locaux n’ont pas changé (pour la viande, fromages, œufs, biscuiteries, conserves et confitures/miel), comme le vrac fourni par les plateformes du bio, ainsi que les produits d’hygiène.

Dans le tiers-lieu, les producteurs pourront faire déguster leurs produits les samedis matin, par exemple. Dans ce bel espace, les clients peuvent également s’y poser pour lire ou prendre le soleil, boire un café avec une viennoiserie du fournil. Le tiers-lieu a lancé ses premiers événements réguliers : la soirée pizza-jeux un vendredi tous les 2 mois, l’après-midi goûter conte le 1er mercredi des vacances et des ateliers pendant les vacances. La salle est aussi accessible en location pour des réunions.


L’autre changement de cette année, c’est l’espace herboristerie et conseils de Charlotte qui est descendue de la roulotte sur la butte pour s’installer dans l’épicerie. C’est un changement d’implication dans l’équipe et dans le devenir de la ferme. Charlotte peut donner le petit conseil pour les maux urgents ou pour suivre les personnes dans un accompagnement préventif ou en traitement. Nouveauté pour 2023, après l’huile de CBD, la vente des fleurs est autorisée, une nouvelle carte dans le soin par les plantes!

Cette année, à la Frip' on a eu encore plus de dons dont une partie repart vers Etoile Entraide et la plateforme d’insertion de Romans. L’activité progresse petit à petit. L’objectif de la Frip’, c’est de garder les pièces de marque et de qualité tout en gardant un fond de “Fast Fashion” original. On a aussi toujours un espace pour les hommes, ce qui leur fait très plaisir. Betty et Morgane préparent la braderie du 17 au 21 janvier en mode temporaire dans le tiers-lieu, avec un grand choix de vêtements à 1€.

Cette année, le public était au rendez-vous pendant la Fête du Printemps avec la vente de plants, la braderie Vintage de la Frip', les stands d’assos et d'artisans, de la musique avec DJ des Champs (Martial, notre maraîcher!) et le groupe Massilia, sans oublier le maquillage pour enfants. Le programme de la fête du printemps 2023 : ventes de plants de la pépinière, collection de printemps de la Frip, ateliers herboristerie, et animations musicales!


La ferme est une coopérative où chacun donne sa voix. Elle continue de s'’ouvrir aux producteurs locaux, aux acteurs de l’environnement et de la ruralité, aux porteurs de projets, aux assos d’entraide, aux promeneurs, aux familles, aux visiteurs, aux oiseaux!

A bientôt!


3 commentaires

3 Comments


Bonsoir Isabelle, à Montmeyran, à la Redonnerie, espace de gratuité. Ou bien à Emmaus, à Etoile.

Like
Replying to

merci

Like

bonsoir

j'ai de nombreux livres à donner ... en avez vous besoin ou savez vous à quelle association je pourrais les donner ? merci

Like
bottom of page